29 mars 2017 Comments (0) Cyclisme

L’entretien printanier du vélo

Le voilà, le printemps! Ça signifie que la saison de vélo est sur le point de s’amorcer. Mais avant de remonter en selle, mieux vaut s’assurer de faire une rigoureuse inspection de son vélo et d’en effectuer l’entretien nécessaire. À moins de souhaiter joindre le troupeau des cyclistes négligents que vous reconnaîtrez ici, dans cette galerie de personnages typiques. Parce que nous avons tous eu à subir leur manque de prévoyance un jour ou l’autre…

Le multirécidiviste de la crevaison 

En début de saison, les risques de crevaison sont décuplés par les routes qui n’ont pas encore été nettoyées. Combinez cela à une certaine nonchalance envers vos pneus et vous risquez de vivre l’enfer d’une journée à crevaisons multiples. Ni vous ni vos compagnons de route n’allez apprécier cette sortie printanière…

C’est en début de saison que les routes sont le plus sales : la chaussée est jonchée de petits cailloux, de sable et de déchets. Ces détritus laissés par l’hiver peuvent occasionner des crevaisons à répétition pour le cycliste qui s’aventure sur les routes avec des pneus en mauvais état.

Inspectez la surface de roulement pour détecter les fissures ou les coupures, et faites de même avec la carcasse. Les pneus devraient être exempts de craquelures, de coupures et de fentes. Même minuscules, elles affaiblissent la structure du pneu, le rendant plus vulnérable aux crevaisons.

Si vous avez décidé de vous remettre au vélo et que votre bicyclette n’a pas servi depuis quelques années, le caoutchouc des pneumatiques est peut-être asséché. Changez-les, ainsi que les chambres à air si tel est le cas.

Les utilisateurs de pneus tubeless ont tout intérêt à changer le liquide scellant dans leurs pneus pour s’assurer d’une protection anticrevaison optimale, surtout en début de saison.

Ajustez la pression d’air dans les pneus selon les indications inscrites sur leur flanc.

ASTUCE: Ajustez la pression d’air à chaque sortie. Cela réduira considérablement le risque de crevaison. Une bonne habitude à prendre pour des sorties sans tracas.

pneu


Le cycliste au vélo qui fait tic-tic-tic

Nous l’avons tous côtoyé au moins une fois, le cycliste dont le vélo fait un petit bruit à chaque révolution des manivelles. On peut tenter de l’ignorer, mais sur une longue sortie, ça devient difficile! Tic, tic, tic, sans cesse, un peu comme le supplice de la goutte… Sur le vélo d’un collègue de route, c’est déjà dur à tolérer, mais si c’est votre vélo qui fait l’horrible bruit, alors là c’est la honte totale. Même s’ils ne disent rien, vous savez que vos amis vous jugent! Évitez-vous cette humiliation.

Une inspection régulière des moyeux, du jeu de direction, du boîtier de pédalier, du pédalier et des pédales vous assurera que ceux-ci ne présentent aucun jeu, ce qui réduirait considérablement leur durée de vie. Il est beaucoup plus économique de les (faire) ajuster que de les remplacer.

Selon qu’il s’agit d’un vélo de route ou de montagne, et selon votre kilométrage, une lubrification est peut-être nécessaire et prolongera d’autant la durée de vie de vos roulements. Un roulement entretenu, c’est-à-dire nettoyé et lubrifié de façon régulière, devrait durer plusieurs années.

velo-tic-tic-tic


La cycliste qui dit «Allez-y, ne m’attendez pas»

La forme est au rendez-vous, vous avez fait vos «devoirs» hivernaux en vous entraînant avec rigueur et vous attendiez cette première sortie avec impatience. Mais voilà, votre dérailleur ne répond plus, le câble de vitesse tout effiloché et sa gaine coupée viennent de rendre l’âme. Vous n’avez accès qu’à une vitesse et c’est penaud que vous devez rentrer à la maison en moulinant… 

Les câbles et leur gaine vous assurent des passages de vitesses précis et des freinages appuyés. Au fil des kilomètres, les câbles peuvent s’oxyder en raison des infiltrations d’eau et de sueur, et les gaines s’emplir de sable et de saletés, créant une friction qui finira par réduire grandement leur efficacité. Câbles et gaines peuvent être nettoyés dans une certaine mesure et leur remplacement n’est pas très onéreux, si c’est nécessaire.

Les gaines peuvent aussi parfois se déchirer et les câbles s’effilocher, surtout aux points de contact avec d’autres composantes, ce qui nécessitera leur remplacement.

velo


Le cycliste qui chute à la première sortie de l’année 

De tous les scénarios que vous aviez imaginés, jamais celui-ci ne vous avait traversé l’esprit. La première sortie de l’année qui vire au cauchemar, la faute à des freins mal ajustés qui ne vous ont pas permis d’arrêter à temps pour éviter l’impact. 

Que vous utilisiez des freins sur jante ou des freins à disque, les plaquettes (aussi souvent appelées patins ou sabots de frein) demandent une attention particulière. En effet, il s’agit de l’une des composantes les plus sollicitées du vélo et d’un élément de sécurité indéniable. Vérifiez leur épaisseur et ne lésinez pas sur leur remplacement si nécessaire.

Le système de freinage de votre vélo est sans doute l’élément le plus important pour assurer votre sécurité. Faites-le inspecter et ajuster régulièrement pour des performances sans faille. En cas de doute, visitez votre mécano de confiance!

frein-jante


La chaîne brisée, l’ego aussi

Vous y arrivez : la première ascension de l’année. Les cyclistes de votre groupe se lancent des regards de feu. Vous connaissez cette côte par cœur, et la première ascension annuelle est l’occasion de réécrire la hiérarchie de votre bande sur cette bosse… Qui osera déclencher les hostilités? Quand une copine lance la première attaque, vous n’hésitez pas une seconde à vous mettre en danseuse pour couvrir rapidement, et snap… Votre chaîne vient de casser net, aussi rapidement que vos aspirations au titre de roi de la montagne. 

La chaîne de vélo est une composante très sollicitée qui nécessite une inspection régulière. Après un bon nettoyage de toute la transmission (plateaux, chaîne et pignons) avec un agent dégraissant, on vérifie si la chaîne ne présente pas un «maillon dur», qu’on n’hésite pas à relaxer avec du lubrifiant au besoin.

Mesurer l’étirement de la chaîne à l’aide d’un outil spécialisé peut éviter l’usure prématurée des pignons et plateaux. Changer la chaîne régulièrement prolonge la durée de vie du reste de la transmission et réduit les frais de remplacement substantiels.

Après le nettoyage de la transmission, lubrifiez bien la chaîne pour un fonctionnement parfait. N’hésitez pas à utiliser un lubrifiant différent selon les conditions (temps sec ou pluvieux) et le type de vélo (montagne ou route).

La répétitive tâche du dégraissage, du nettoyage et de la lubrification de votre transmission peut s’avérer fastidieuse, mais elle est importante pour la performance et la durée de vie de votre transmission. Équipez-vous et faites-le régulièrement, pas juste en début de saison.

chaine


Le «pogo stick» en vélo de montagne 

Ceux qui se présentent à la première sortie annuelle en sentiers sans avoir au préalable réglé leurs suspensions risquent de devoir faire face à de coûteuses réparations, mais aussi de passer une journée cauchemardesque… Un amortissement trop mou qui talonne, ou un rebond trop rapide qui vous éjecte net : mieux veut dompter ses suspensions pour éviter les mauvaises surprises… 

Les suspensions présentent souvent de nombreux ajustements (détente, compression, pression d’air, précharge, etc.) qu’il est bon de connaître pour les ajuster soi-même au fil de la saison. Référez-vous à la documentation fournie lors de l’achat, aux nombreux tutoriels que vous trouverez en ligne ou, encore mieux, demandez conseil en magasin pour connaître la manière d’ajuster vos suspensions pour un rendement optimal.

En début de saison, prenez le temps d’examiner vos suspensions pour y déceler des traces d’huile. Une fuite d’huile pourrait signifier que leur étanchéité est compromise. Si de l’huile s’en échappe, il n’est pas impossible que de la saleté s’y insère, ce qui pourrait endommager les composantes internes, occasionnant des frais importants. En cas de fuite d’huile, faites remplacer les joints et les cache-poussière, des pièces beaucoup moins chères qu’un remplacement de fourche ou d’amortisseur.

mtb


Trucs en vrac 

Cliquez pour ouvrir chaque truc!

Les vitesses

Une source fréquente de passage de vitesses imprécis est la patte de dérailleur qui est désalignée. Ça peut même parfois se produire lors de l’entreposage du vélo dans un cabanon bien chargé! Ce n’est pas toujours évident à constater à l’œil nu, mais le mécano professionnel, avec ses outils spécialisés, aura tôt fait de diagnostiquer et de régler ce problème.

Les jantes

Utilisateurs de freins sur jante : inspectez l’état de vos jantes. Après quelques années, il n’est pas impossible qu’elles soient «creusées» par la friction du freinage sur leur paroi. Cela peut affaiblir la jante et être passablement dangereux si celle-ci cède à haute vitesse.

Les pédales automatiques

Les cales de vos souliers s’usent, et les remplacer est parfois une vraie bénédiction pour l’efficacité de vos pédales automatiques.

La guidoline

La guidoline du vélo de route ou les poignées du vélo de montagne deviennent souvent glissantes lorsqu’elles sont usées. Un achat peu onéreux qui redonne un peu de lustre au vélo et améliore beaucoup votre confort.

Les déclenches rapides

Les déclenches rapides : nettoyage, légère lubrification et serrage adéquat pour éviter les accidents.

Le casque

Votre casque devrait être bien ajusté et remplacé après un impact ou après quelques années. 

Les composantes en carbone

Attention au couple de serrage utilisé sur les composantes de carbone. Utilisez toujours une clé dynamométrique pour serrer les composantes de carbone et éviter de les endommager. 

En cas de doute, ou si l’une de ces tâches ne vous est pas familière, confiez votre vélo aux mains expertes d’un mécano professionnel chez votre marchand de vélos spécialisé favori.

affiche-velo

Comments are closed.